Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Déchets ménagers arrow Questions/Réponses sur le tri et les déchets
Questions/Réponses sur le tri et les déchets Version imprimable Email

Comment se procurer une caissette ou un bac jaune ?

Contactez l'ambassadrice de la Communauté de Communes du Pays Loudunais au 05 49 22 99 72. Le prêt d'une caissette ou d'un bac jaune est un service non payant.


Que faire des vieilles radiographies ? Doit-on les garder ? Les jeter ?

Les radiographies sont des produits polluants, car elles contiennent des sels d’argent (même si la quantité de ces sels tend à diminuer). Certaines officines acceptent de récupérer les vieilles radiographies pour les confier à une société de recyclage. Toutefois, il ne s’agit pas d’une obligation légale. Il faut donc se renseigner auprès de son pharmacien.
Attention ! La radiographie se conserve en principe à vie, car elle à un intérêt médical.

Que faire de l’huile de friture ?

Actuellement, il n’existe pas de solution en Pays Loudunais. Toutefois, la Communauté de Communes du Pays Loudunais mène une réflexion sur la possibilité de créer une collecte des déchets ménagers spéciaux en déchèterie.

En Pays Loudunais, la collecte des emballages se fait dans des caissettes jaunes. D’autres collectivités ont choisi le système des sacs jaunes transparents. Pourquoi la Communauté de Communes a-t-elle opté pour ce système ?

Le choix des caissettes jaunes a trois avantages :
Ce système favorise la qualité du tri car les emballages sont visibles lors de la collecte : cela évite le dépôt de toute sorte d’objets dans les caissettes jaunes.
Ce système est plus respectueux de l’environnement : les sacs jaunes ne sont parfois pas recyclables et doivent ensuite être traités.
Ce système induit un investissement financier plus réduit : l’achat des caissettes jaunes est un investissement qui s’amortit dans la durée, contrairement à l’achat de sacs jaunes.

Peut-on déposer tous les objets en plastique dans la caissette jaune ?

Non. Tous les plastiques ne se recyclent pas. Par exemple, il ne faut pas déposer les pots de fleurs en plastique ou les films en plastique dans les caissettes jaunes, mais dans la poubelle ordinaire.
Pourquoi ne recycle-t-on pas les sacs et suremballages en plastique ?

Les sacs et suremballages sont fabriqués avec des plastiques trop fins, qu’il vaut mieux incinérer pour en récupérer l’énergie.
logo eco emballagesQue signifie le point vert Eco-Emballages sur les produits ?

Ce sigle indique que l’industriel qui a fabriqué le produit participe financièrement à la valorisation et donc au recyclage des emballages ménagers. Il ne signifie par que l’emballage qui le porte est recyclable.
Que faire des déchets verts ?

Deux solutions sont possibles pour vos déchets verts :
 
- Apportez vos déchets verts dans l’une des cinq déchèteries du Pays Loudunais. Un agent vous accueillera et vous guidera.
- Fabriquez votre compost
 
Afin de réduire la production de déchets nécessitant un traitement collectif, vous pouvez composter vos déchets organiques (restes de cuisine, épluchures de légumes, déchets du jardin…). Cela permet de produire soi-même un amendement naturel à utiliser directement dans son jardin. Quand vous faites votre compost, voilà comment cela se passe : les déchets organiques se transforment en présence d'eau et d'oxygène. Des micro-organismes qui peuvent être des champignons microscopiques, des bactéries,... transforment ces déchets en un produit comparable à de l'humus, très utile en agriculture et en jardinage : c'est ce qu'on appelle le compost.
 
Quels déchets utiliser ?
 
- déchets de cuisine : épluchures, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés,...
- déchets de jardin : tontes de gazon, feuilles, fleurs fanées, mauvaises herbes,...
- déchets de maison : mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, papier journal, plantes d'intérieur,...
- tailles, branches,...
 
LE COMPOSTAGE EN TAS
 
Le compostage en tas consiste à regrouper les déchets directement sur le sol afin de former un tas d'une hauteur variable (entre 0,5 m et 1,5 m). L'avantage est qu'il n'y a aucune contrainte de volume. Vous pouvez jouer sur la hauteur, la longueur et vous pouvez faire autant de tas que vous le souhaitez. Les déchets sont toujours accessibles et visibles et vous les surveillez en toute facilité. Il convient également à ceux qui n'ont pas beaucoup de temps à consacrer au compostage. Le manque d'arrosage est compensé par les pluies, l'aération naturelle est souvent importante et limite ainsi les risques d'asphyxie. L'évaporation se fait aisément et peut aider à combattre l'excès d'eau. Par contre, le tas de compost est à la portée des animaux qui peuvent être attirés par les déchets. Le tas est également exposé aux aléas climatiques, aux précipitations, au vent, à la sécheresse, au froid qui ont pour conséquence de ralentir le processus.
 
LE COMPOSTAGE EN BAC
 
Le compostage en bac se fait dans un composteur en bois, métal ou plastique. Il contient les déchets à composter dans un volume réduit et limite les effets de surface tels que l'assèchement ou le refroidissement. Il peut être plus ou moins ouvert sur l'extérieur. Avec cette méthode, le compost se trouve à l'abri des animaux et des aléas climatiques et se fait beaucoup plus rapidement (entre quatre et cinq mois). Par contre il convient uniquement pour des petits volumes, et si on ne s'occupe pas régulièrement du compost, des dégâts irréversibles comme un pourrissement nauséabond peuvent survenir. Les composteurs sont vendus dans les jardineries, les quincailleries et même les grandes surfaces.